Project Description

© AnnaClick

Présence : Samedi 20 novembre

Placement : Hôtel de Ville, place 27

Passionnée par tout ce qui touche à la transmission de notre Histoire aux jeunes générations, j’ai voulu, avec mon père, mettre en cohérence les archives familiales pour permettre à chacun de lire un témoignage de vie écrit dans un style vif et sincère, celui de mon grand-père René La Combe, Compagnon de la Libération.

La liberté guide nos pas – Historien Conseil

Pourquoi distinguer René La Combe parmi les centaines de milliers de jeunes Français appelés sous les drapeaux en 1939 ? Certains ont disparu dans la tourmente de la guerre, d’autres ont baissé les bras face à l’occupation nazie, d’autres encore ont choisi la voie de la collaboration… René La Combe incarne ceux qui ont refusé de cesser la lutte : « J’ai pris les armes pour la liberté de tous. » Faisant sienne cette devise attribuée à Vercingétorix, le jeune homme choisit la Résistance et multiplie les coups d’audace : évadé des camps de prisonniers allemands, réfugié en zone sud, il prend bientôt la tête du réseau Résistance-Fer dans le midi de la France. Dénoncé, arrêté, déporté, il échappe aux camps de la mort grâce à une ultime évasion. Ce parcours exceptionnel vaudra à René La Combe de figurer au nombre, très restreint, des Compagnons de la Libération. Au soir de sa vie, aidé de son fils Jérôme et de sa petite-fille France, il a choisi de transmettre la mémoire de ces années de fer. « L’avenir dira ce que valait ma génération : l’aventure et la guerre ne sont pas forcément des facteurs moraux. J’ai, quant à moi, essayé de rester fidèle à l’appel du 18 Juin et à de Gaulle tout au long de ma vie, en servant mon pays jusqu’à mon dernier souffle ».