Project Description

Présence : samedi 20 novembre

Né en 1970 à Versailles, Régis Parenteau-Denoël ( qui signe Denoël ) publie son 1er album chez Glénat, Ombres et Lumières en 1997. Depuis il a travaillé dans le storyboard et se consacre à la BD à temps plein depuis 2012.

Herr Doktor, Un destin sans retour – Plein Vent

1940. Martin est médecin à Strasbourg. Sa femme, Élisabeth, est juive. Lors de l’invasion allemande, il l’envoie à Paris avec leur fille. Mais alors que les persécutions antisémites rendent la vie difficile dans la capitale occupée, Martin est engagé de force sur le front de l’Est. Ce destin familial dans la tourmente conduira Martin jusqu’à Berlin, en passant par le Berghof, sur les ruines d’un totalitarisme finissant. Entre son éthique et la réalité de la guerre, la ligne se révèlera étroite afin de rester humain dans l’inhumanité.

Maximilien Kolbe, un saint à Auschitz – Artège

Fin juillet 1941 à Auschwitz, le franciscain Maximilien Kolbe fait le sacrifice suprême. Il offre sa vie en échange de celle d’un père de famille. Cette fin héroïque ne doit pas faire oublier ce que fut le reste de la vie de cet homme hors du commun : journaliste, créateur d’une gigantesque aventure de presse, missionnaire au Japon… la vie de Maximilien Kolbe fut d’une richesse stupéfiante pour un homme qui ne souhaitait que la pauvreté. Une vie au service de la Vierge Marie.
« Je voudrais m’user jusqu’à la corde au service de l’Immaculée, disparaître sans laisser de trace, et que le vent emporte mes cendres aux quatre coins du monde. »
Maximilien-Marie Kolbe.

Honoré d’Estienne d’Orves – Editions du Rocher

Officier de marine et descendant d’une grande famille provençale, Honoré d’Estienne d’Orves est parmi les premiers à s’engager dans la Résistance. Il rejoint Londres et le général de Gaulle dès 1940. Organisateur du réseau Nemrod, il met en place la première liaison radio entre la France occupée et la France Libre. Son énergie, sa ténacité et son courage en font un modèle qui fera se lever de nombreux jeunes résistants.

Franz Stock : Passeur d’âmes – Artège

Franz Stock, allemand, prêtre, est aumônier des prisons de Paris entre 1940 et 1944. Il accompagne ainsi plus de mille résistants fusillés au mont Valérien.Après la guerre, il dirige l’expérience unique du Séminaire des barbelés, près de Chartres, où sont rassemblés les prisonniers de guerre allemands se préparant à la prêtrise. Marqué par les mouvements pour la paix, il est l’un des artisans de la réconciliation franco-allemande.