Project Description

© Champs Vallon éditions

Présence : Samedi 20 novembre

Myriam Deniel-Ternant est agrégée d’histoire et docteure en histoire moderne, professeure en classe préparatoire littéraire à Cherbourg. Après avoir publié sa thèse en 2017 (Ecclésiastiques en débauche, 1700-1790), elle continue à travailler sur les sexualités ecclésiastiques, l’histoire de la justice, des normes, de la criminalité.

Une histoire érotique de l’Eglise – Payot

Voué à la chasteté et au célibat, le clergé de l’époque moderne a pourtant bien du mal à s’y résigner et ce malgré les rappels du concile de Trente. De la Renaissance à la Révolution, sous la plume des mémorialistes comme sur le banc des accusés, la volupté ecclésiastique éclate au grand jour.
Entre les murs conventuels, lieux fantasmatiques par excellence, religieux.ses et laïques se croisent et s’entrecroisent, alimentant les dernières affaires de sorcellerie. Dans le quotidien de leur paroisse, certains pasteurs à charge d’âmes se préoccupent davantage des corps, infatigables coureurs de jupon ou heureux concubins de leur servante. D’aucuns aiment mieux fréquenter une professionnelle du sexe tarifé dans des maisons discrètes. Quant à ceux qui goûtent la société masculine, ils préfèrent le grand air pour assouvir leur désir d’entre-soi.
Sources littéraires, archives judiciaires et policières sont convoquées ici pour dévoiler les secrets d’alcôve des ecclésiastiques et l’étonnante permissivité de l’Église et de la société à leur égard.