Project Description

Présence : Samedi 20 et dimanche 21 novembre

Née Carol-Anne Hartpence, Carol-Anne de Carolis est diplômée de l’IEP de Paris. Elle a travaillé chez Veolia. Elle a épousé le journaliste Patrick de Carolis, ils ont eu quatre enfants. Elle est écrivain indépendant et travaille dans une agence d’édition et de communication.

Bianca, l’âme damnée des Médicis – L’Observatoire

Le 5 juin 1578, Francesco Ier de Médicis, grand-duc de Toscane, épouse son amour de jeunesse et sa maîtresse de toujours, l’audacieuse Bianca Capello, aussi admirée que détestée. Volontaire, indépendante et opiniâtre, Bianca défie les époques par son courage, sa combativité et son ambition. La noble et toute-puissante famille Médicis, elle, outragée par cette union avec celle que l’on dépeint alors comme une favorite sans scrupules et une intrigante volage, use de mille stratagèmes pour séparer les deux amants, faisant courir les pires médisances à son égard. Contre vents et marées, Francesco, et l’amour qu’il porte à Bianca, la protègent. Dix ans plus tard, alors que rien ne semble pouvoir troubler leur bonheur, Francesco et Bianca s’éteignent à deux jours d’intervalle entre les murs de leur villa toscane. Très vite, la rumeur d’un empoisonnement à l’arsenic enflamme les cours italiennes, et bientôt le bruit se répand que le corps de Bianca aurait été vulgairement jeté dans la fosse commune par le cardinal Ferdinand, le frère de Francesco… Pourquoi Bianca suscite-elle cette rage chez le clan Médicis qui la surnommait alors Pessima Bianca – « l’exécrable Bianca » ?   Carol Ann et Patrick de Carolis remontent des siècles d’histoire et réécrivent le destin incroyablement romanesque de celle qui fut vilipendée et sacrifiée par cette fratrie médicéenne avide de puissance et d’argent. À travers leur plume, Bianca de Médicis revient à la vie et se révèle une héroïne à la modernité frappante et fascinante : une jeune femme libre et affranchie de la morale étouffante de l’époque, mais aussi une amoureuse passionnée et une figure aussi ensorcelante qu’inspirante.